mercredi 23 août 2017

Des vagues. Un roulis. La nuit autour des draps.
Les absences du temps.
Son immobilité dans les trouées des heures.
Des mots à retenir. Ou impossibles à retenir.
Les gestes arrêtés.
Des aiguilles fichées sous la peau qui pâlit.
Des petites morts dans la paume des mains.
Et d'autres qui suivront pour déballer le jour.

© Brigitte Giraud - la nuit se sauve par la fenêtre