samedi 2 avril 2016

comme un songe d'eau

http://revuelapiscine.com/


T'embrasser de vive voix
en laissant mon regard
suspendu au vide
non
oublier
là tu vois
si la neige cessait enfin
d'hésiter entre tomber et pleurer
j'irais m'allonger nue
sur la magelle
autour du bleu bâché
de la piscine des voisins
© Marlène Tissot

Dans la revue La Piscine ...